Le Stade Rennais à l’attaque

Cette saison 2017-2018 a marqué un tournant pour le Stade Rennais Football Club. Un mercato intelligent et une cinquième place qualificative pour l’Europa League 2018-2019. Mais le grand attaquant n’est pas encore présent au SRFC qui cherche de nouveau la perle rare pour cet été.

Diafra Sakho, une histoire contrastée

Acheté 10 millions d ‘euros par le Stade Rennais à West Ham, Diafra Sakho représentait l’espoir de l’attaque bretonne. 14 matchs joués et 3 buts pour l’ancien messin. Un rendement qui ne correspond pas aux objectifs européens du club pour la saison prochaine. Le duo Olivier Létang – Sabri Lamouchi se pencherait donc sur 3 autres profils pour remplacer Sakho.

Khazri, le choix logique




9, c’est le nombre de buts inscrits par le tunisien Wahbi Khazri en 28 matchs avec le Stade Rennais. Une saison plus que réussie pour l’ancien bordelais prêté par Sunderland. Habituellement utilisé comme milieu offensif central, Sabri Lamouchi l’a repositionné en attaque. Lui qui souhaite jouer la ligue des champions la saison prochaine peut espérer attirer de bons clubs cet été. Mais le club breton n’a pas dit son dernier mot. La qualification en Europa League pourrait peut-être convaincre le tunisien de rester au club. Sunderland ayant fini dernier de Championship (D2 anglaise), ils laisseraient partir Khazri pour une somme avoisinant les 4 millions d’euros. Mission possible pour le Stade Rennais.

Bahoken, une arrivée libre?

Après une saison réussie avec Strasbourg (9 buts en 31 matchs) l’avant centre de 26 ans devrait quitter le club alsacien. Son contrat terminant le 30 Juin 2018, le Stade Rennais pourrait certainement bondir sur l’occasion pour récupérer un joueur de qualité gratuitement. Le SRFC aura un concurrent sérieux du nom d’Angers qui cherche un remplaçant à son futur ex attaquant Karl Toko Ekambi. Nul doute que l’odeur de l’Europe pourrait attirer Bahoken en Bretagne.

Grandsir, le gros coup du Stade Rennais




Samuel Grandsir, aillier droit évoluant à l’ESTAC de Troyes serait une cible offensive du SRFC. Dix-neuvième de Ligue 1, le club troyen se voit relégué en Ligue 2 la saison prochaine. Une descente qui leur coûtera certainement la présence de Grandsir qui devrait chercher un nouveau point de chute cet été. Mais cette fois ce n’est pas Angers qui pourrait gêner les négociations mais l’Olympique de Marseille. Quatrième de Ligue 1 ils mettront s’ils le souhaitent les moyens nécessaires pour attirer le français dans le sud.

Mais le Stade Rennais a déjà prouvé qu’il pouvait attirer de très bons joueurs malgré la forte concurrence. Le très long et mouvementé épisode Ismaïla Sarr l’été dernier nous l’a démontré. L’attaque semble le point clef une fois de plus pour le prochain mercato 2018-2019.

Les articles les plus lus de la semaine

Rating: 3.2/5. From 6 votes.
Please wait...